Cultiver avec les Limaces et les Escargots

Gestion Holistique des Limaces

Un article très intéressant et extrêmement bien documenté, rédigé par Natacha Leroux sur Permaforet à propos des limaces, l’énorme diversité de cette espèce, son rôle, pourquoi et comment l’accueillir au potager. Comme nous l’avions vu dans la vidéo Gestion Holistique des Limaces de Hervé Coves, ces êtres sont l’un des maillons essentiels à la vie du sol et parfois même la clé de la reproduction de certaines espèces végétales (ne pouvant entamer leur processus de germination qu’après être passée dans le système digestif de la limace). Très riche d’informations, en voici un extrait :

 

Toutes les gastéropodes ont une fonction écologique importante en intervenant dans le contrôle de la végétation et dans le recyclage de la nécro-masse. Le rôle majeur des limaces, et des gastéropodes en général, est de recycler la matière organique dès leur décomposition. Elle aident à lier le sol grâce à leur mucus et créent des galeries qui aérèrent et hydratent le sol. Elles agissent lors de la prolifération des végétaux en régulant les effets de compétition. On peut aussi comprendre que lorsque des conditions optimales sont réunies pour la prolifération d’un végétal ou d’un champignon, il y a une recrudescence de matière organique bio-disponible à digérer. Elles accélèrent donc la circulation des nutriments et des minéraux dans le sol dans les conditions optimales. Les plantes sucent ces nutriments dans le sol grâce à leurs racines, avec l’assistance de bactéries et de mycélium, activent la production de chlorophylle et de sucres grâce à la photosynthèse, concentrent les minéraux dans leur liquide interstitiel… C’est pour cela que les limaces mangent des végétaux tout juste morts ou en phase de se flétrir, lorsqu’ils sont encore gorgés d’eau et de matière vitale. Les repas gourmands des limaces se transforment ainsi en un mulch (couvert de sol) prédigéré pour les micro organismes, qui vont à leur tour les réintégrer dans le topsol et l’enrichir. La boucle est bouclée.

 

Lire la suite sur PermaForêt

 

 

 

Quatrième de couverture

Les limaces constituent le problème N°1 de nombreux jardiniers. Et ce n’est certainement pas avec les habituels granulés empoisonnés que l’on peut résoudre ce problème d’une manière durable et écologique. Comme il n’est pas concevable d’éliminer totalement les limaces et escargots dans un jardin vivant (biologique), ce livre met à la portée de tous, les méthodes non toxiques de garder le contrôle de ces petits animaux friands de nos chères plantes. Connaissant mieux la vie des mollusques, le jardinier pourra concevoir une véritable stratégie anti-limaces : travail du sol, gestion du compost et des déchets, piégeage, barrières répulsives, appâts, etc.

Les limaces sous controle
 

Vous aimez cet article ? N'hésitez pas à le partager :
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin
Et à soutenir Permatheque :

13 Commentaires

  1. Votre lien dirige sur le site d’amazone, ce serait mieux d’envoyer vers terre vivante, histoire de soutenir une initiative plus humaine que ces marchands de culture qu’Amazon…

    • Bonjour,

      Oui les liens vers les livres renvoient vers eux car nous n’avons pas trouvé d’autre solution. Je vous invite à lire cette page : Pourquoi la Publicité

      Mais ca sera avec plaisir que nous renverrons vers Terre Vivante, comme nous renvoyons vers d’autres organisme sur de nombreuses pages du site, notamment dans la rubrique Initiatives.

      Les fonds seront reversés une fois que nous aurons suffisamment pour participer à un projet concret.

  2. Bonjour. Je lis votre message. Intéressant. je suis dan sla recherche de l’harmonie avec tous les élements, les règnes. J ai encore à apprendre. Mais là, je n’y comprends rien : toutes mes saldes, repiquées et mes basilic, et des ptis semis sont bouffés par les jeune slimaces, et excargost -je ne sais lesquesl -. Ratiboisés!!! Je suis découragée. Je ne peux pas avoir des salades! CVela me donne de la colère, ne sait quoi faire! OU alors, mon pti jardin n’est pas un bon jardin, espace, terre. Je mùets de la cendre, des aiguilles de pin, et làs de la bière! J apprends aussi à “écouter” les éléments. Bien à vous. Martine

    • Bonjour,

      Oui j’ai eu moi aussi beaucoup de pertes avec les limaces. Du coup j’attends que les semis soient bien grands pour repiquer. Et je laisse beaucoup d’adventices (des plantes étant venues seules) qui apparemment plaisent bien aux limaces. Tant qu’elles mangent ca elles ne mangent pas les salades, les laitues poussent tranquillement jusqu’à présent.

      Il est aussi bon de créer un eco-système capable de “gérer” les limaces, en introduisant ou en favorisant l’apparition de leurs prédateurs, le hérisson par exemple.

      J’ai vu egalement (cf Zepp Holzer) faire des plantation spécialement pour les ravageurs, afin que celles prévues pour votre consommation est un répit.

      Si vous ne l’avez pas déjà vu je vous mets le lien vers la vidéo Gestion Holistique des Limaces de Hervé Coves.

      Vous souhaitant de reprendre courage, vous finirez bien par manger des salades 😉

      • Tout enfant j’ai vu ma mère soigner certains maux, comme ceux de la gorge, avec la friture de limaces. Tout comme ici en Berry on confectionne des salades avec des loches (variété de grosses limaces oranges à l’aspect repoussant). La lutte contre ces ravageurs peut, effectivement, se faire par la culture d’herbes (adventices par exemple) et la prédation par le hérisson.

    • si tu as un petit jardin tu peux ramasser les escargots le matin, en général ils se regroupent et tu auras vite fait de découvrir leurs cachettes ensuite il te suffit de les mettre dans un récipient fermé et de jeter le tout dans la nature

  3. Merci pour le lien… parce que mon voisin avait une escargotiere et qu il est parti en les lachant tous dans la nature c est par centaines que je les ramasse… ne sachant plus à quel saint me vouer…

Laisser un commentaire