Collectif – Cultiver la Terre et l’Humain

Dans une zone rurale peu développée, où l’offre d’évènements et de rassemblements sociaux est limitée, il me paraît plus que nécessaire de tisser du lien social, de créer des activités durables, et de développer notre connaissance individuelle et collective. Ce projet est la création d’un collectif qui cultive et se cultive, des pionniers d’une nouvelle façon de vivre ensemble. Cette association se veut être un projet pilote pour le Fenouillèdes, dans les Pyrénées Orientales, où une collectivité se rassemble autour de valeurs communes : le développement durable, la permaculture biodynamique, et la convivialité retrouvée de l’humain.

COLLECTIF3Ce collectif sera le ‘designer’ d’un jardin/forêt, son but étant de recréer un écosystème durable de produits comestibles. Cette association basée sur le non profit, sera gérée collégialement, et fera un partage équitable du travail ainsi que de sa production agricole, et réinvestira les bénéfices dans des graines, des plants, du matériel d’irrigation, etc…

Chaque participant pourra ainsi bénéficier d’un épanouissement social et personnel avec la création de ce collectif urbain/rural, intergénérationnel et multiculturel, ainsi que d’un approfondissement de connaissance et d’une riche expérience de vie. Les membres pourront compter sur une production qui les amènera vers une auto suffisance alimentaire, fruit de leur travail et fierté de leurs efforts. Devenir autonome, agir localement et penser globalement : tel est l’objectif de ce mode de vie durable, tissant l’homme à la terre et à ses semblables faisant émerger une source de richesse inestimable.

Emma Vicens

Le Farrachal & Le Pailler

J’ai un immense terrain inexploité, d’environ 2000m2, bien trop grand pour moi toute seule. C’est un ancien ‘farrachal’, mot Occitan qui désigne un champs de fourrage pour les chevaux. J’ai aussi une grange inexploitée, d’environ 60m2, ou mes ancêtres entreposaient la paille (d’où le mot pailler). J’ai donc pensé mettre ce terrain à disposition d’un groupe de personnes, qui constitueraient un collectif. Cette association aurait deux types d’activités complémentaires.

Son objectif sera de :

Le Farrachal : cultiver en co-jardinage

  • COLLECTIF23Exploiter ce terrain comme terre cultivable. Le projet est d’mplanter un potager/verger ou jardin forêt, en permaculture biodynamique.
  • On y cultivera des produits classiques (tomates, courges, poireaux, plantes aromatiques, haricots, pommes, prunes, etc.) et d’autres produits plus rares (fleurs comestibles, curcuma, piment d’Espelette, patate douce, gingembre, truffes, etc.)
  • Le collectif travaillera en groupe pour réaliser ce projet.
  • La production de fruits et de légumes classiques sera partagée équitablement. La production de produits plus rares sera partagée et le surplus pourra être vendu par l’association à des restaurateurs locaux, des épiceries fines, des magasins bio.
  • Les bénéfices seront réinvestis pour acheter des graines, des plans, installer des clôtures communes, des systèmes d’irrigations, etc

Le Pailler : se cultiver en échangeant

La grange possède une arrivée électrique, et il est prévu d’y installer une arrivée d’eau et d’y construire une grande cuisine. Une grande salle à manger et un coin salon sont déjà installés. Ce lieu servira aux membres pour organiser :

  • Des repas commun conviviaux
  • Des conférences préparées par chaque membre qui le souhaite pour nous présenter un sujet qu’il/elle domine. Créer un ‘TED TALK’ local
  • Filmer/monter des vidéos des évènements qui auront lieu dans cette grange, créer une chaîne ‘YouTube’ pour partager nos expériences et promouvoir notre projet.
  • Des soirées culturelles : ciné-club, jeux de société, débats, théâtre, danse, etc.
  • Des journées événementielles : vernissage d’exposition de peinture, défilé de mode, concerts, etc.COLLECTIF2
  • Des journées échange de savoir/formation  : chacun peut apporter son « savoir faire » et le partager. Par exemple, un membre peut enseigner aux autres membres comment aiguiser une tronçonneuse, comment faire de la pâte de coing, comment tailler les arbres, comment tricoter, etc.
  • La cuisine des surplus du jardin (le cas échéant…!) pour en faire des conserves
  • Des journées de troc : vêtement, linge de maison, outils, graines, etc…
  • Mais aussi, des soirées bar-à-vin avec stage d’œnologie
  • Et tout ce que chacun pourra proposer est bienvenue

Les fonds récoltés ainsi par l’association lors de soirées événementielles serviront à acheter des bocaux, ingrédients collectifs, des ustensiles de grande taille, chaudron à confitures, trépied, bouteille de butane, etc …

Découvrir la Page Facebook du Collectif

Vous aimez cet article ? N'hésitez pas à le partager :
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin
Et à soutenir Permatheque :

Laisser un commentaire