La Grande Vertu des Fruits – de Claude Gagnon

Composé de plus de quatre-vingts pour cent d’eau, les fruits sont souvent méconsidérés pour cette fausse raison. Au contraire, l’eau qui enveloppe l’ensemble des vitamines, minéraux et fibres qu’ils contiennent pourrait être comparée à un riche liquide amniotique. Il faudrait plutôt apprécier cette propriété aqueuse des fruits, qui permet de les consommer crus, cuits, séchés, en jus et désormais en barres. De tout temps et dans toutes les sociétés, la consommation des fruits crus ou transformés a constitué un pilier incontournable d’une nutrition permettant la survie de l’organisme et sa santé. Il y a quelques années encore, la puissance vitale des fruits éclatait au grand jour à cause de leur grande importance dans le régime dit méditerranéen ou crétois.

Aujourd’hui, il semble y avoir un consensus universel sur la nécessité de consommer des fruits et des légumes quotidiennement. Tous les guides alimentaires encouragent la consommation de cinq portions de légumes et de fruits par jour. Curieusement, l’encouragement est toujours formulé dans des termes qui semblent s’adresser à des consommateurs sans goût ou qui seraient déviants. D’un point de vue purement esthétique et gustatif, il n’est pas compréhensible que les nutritionnistes doivent encourager la consommation des fruits qui sont pourtant si bons au goût. Cette prescription de s’obliger à manger cinq portions de fruits et légumes quotidiennement est en soi le signe incontestable d’une déviance de la fonction alimentaire moderne. Devoir s’obliger à manger des cerises, des raisins et des pêches est un parfait non-sens et signifie que notre goût est perverti.

On attribue habituellement aux fruits les effets diététiques et thérapeutiques suivants : en plus de rassasier vraiment à cause de leurs fibres, vitamines, minéraux et autres oligoéléments, ils fortifient les os (avec le calcium et potassium), ils protègent le coeur et les vaisseaux (avec les fibres) et préviennent du surpoids (avec leur faible valeur calorique) et préservent de certains cancers (estomac, poumon, colon)[1].

Depuis la préhistoire, les fruits ont été cueillis pour être séchés afin d’assurer la survie pendant les saisons trop froides ou trop sèches. Plusieurs sociétés ont aussi développé des outils pour extraire le jus des fruits et promouvoir une consommation massive des nutriments contenus dans le jus de ceux-ci. Et avec l’apparition de la vie moderne et de son outillage culinaire, les centrifugeuses manuelles et électriques ont permis une meilleure extraction des jus et un bénéfice nutritionnel accru de leur consommation. Autant en Europe qu’en Amérique, les multiples jus de fruits plus ou moins combinés entre eux ont constitué la base d’une philosophie nutritionnelle promettant une santé optimisée et des guérisons inespérées par les autres voies médicales.

On divise habituellement les bienfaits thérapeutiques des jus de fruits en trois catégories :

Les drainants, les stimulants et les relaxants [2] :
Les fruits usuels qui aident à la digestion sont les ananas, cerises, citron, fraise, pamplemousses et pommes.

Les fruits stimulants et revitalisants sont : abricot, banane, citron, figue, framboise, mangue, mûre, orange et poire.

Les fruits aux vertus relaxantes sont : l’abricot encore, orange, pêche, prune, pruneau, poire et raisin [3].

Les fruits frais ou séchés, mangés avec leur pelure ou recueillis en jus crus par le pilon ou la centrifugeuse, constituent donc une base de nutriments multiples (vitamines, minéraux, fibres) malgré leur légèreté apparente. Depuis longtemps, les nutritionnistes recommandent de manger cinq portions de fruits (et aussi de légumes) par jour. Il faut cependant préciser que les vertus de chaque fruit sont distinctes de même que leur valeur nutritive.

Le système de mesures ORAC

Aujourd’hui, de nouveaux systèmes de mesures permettent de mieux choisir les fruits en fonction de leur capacité respective à lutter contre la fatigue, la contamination ou le vieillissement. Ainsi, la théorie des radicaux libres du docteur Harmon a donné naissance à un système visant à mesure la quantité de radicaux libres que chaque fruit, légume ou autre aliment peut absorber et éliminer grâce à sa force antioxydante. Il s’agit du système ORAC (Oxigen Radical Absorbency Capacity) développé par le docteur Guohua Cao [4].

Pour arriver à lutter contre l’envahissement de l’organisme par les radicaux libres, il convient, selon les experts, de consommer environ 5,000 unités antioxydantes par jour pour avoir un effet significatif sur le plasma et les différents tissus de l’organisme. Or, la prescription des 5 portions de fruits et de légumes par jour équivaut environ, dépendamment des espèces choisies, à environ 1,700 unités. La propriété antioxydante de chaque espèce joue donc un rôle primordial dans l’atteinte de l’objectif. Ainsi, une grosse poignée de bleuets donne déjà 6,000 ORAC. Encore faut-il pouvoir avoir des bleuets frais à sa portée.

Depuis quelques années, pour assurer l’apport d’ORAC suffisant dans différentes situations de travail ou de performance athlétique, des firmes de suppléments ont développé des barres de fruits séchés. Ces nouveaux produits diététiques sont à l’image des jus de fruits qui les précédaient ; chaque barre ou chaque verre de jus de fruits apporte des nutriments antioxydants s’échelonnant entre 340 et 920 ORAC par portion individuelle, les jus et barres de raisins et pomme grenade venant en tête de palmarès. Ce qui est encore assez éloigné des 5,000 unités requises pour combattre efficacement la fatigue de l’effort. Et toujours pas de casseau de bleuets frais à la portée de main…

Mais la technologie nutritionnelle n’a pas dit son dernier mot. En preuve, la firme Usana propose depuis peu une barre de fruits énergisante multipliant par dix le nombre d’unités antioxydantes en offrant 16,320 ORAC par portion individuelle [5].

Les fruits devraient continuellement faire partie de notre palette alimentaire. Et pour ceux qui veulent demeurer actifs et vigoureux, les multiples recettes de jus de fruits combinés et les barres de fruits condensés constituent des leviers assurés contre la fatigue.

Claude Gagnon

Notes

1http://www.laboiteagrains.com/carnet_sante.asp?id=1523

2 http://kalaia.free.fr/ency/article.php?id_article=290

3 Idem.

4 Consulter les nombreux sites qui traitent de l’«AC score» dont www.wisegeek.com/what-is-an-oracscore.
htm

5 Nom du produit : Ten-X Antioxidant Blast Fruit Bar. Actuellement, il n’y a aucun autre équivalent
énergétique de la sorte sur le marché des suppléments.

En savoir plus sur Claude Gagnon, philosophe et écrivain canadien : Découvrir son Site Web. A lire également du même auteur :

Des Hommes et des Plantes

Vous aimez cet article ? N'hésitez pas à le partager :
  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • linkedin
  • linkedin
  • linkedin
Et à soutenir Permatheque :

Laisser un commentaire